Le Mexique ordonne l’activation des puces FM

Le pays demande désormais aux opérateurs d’activer les puces FM sur les smartphones. D'autres nations vont-elles suivre ?
XXX

MEXICO — Victoire pour les auditeurs de radio FM au Mexique : le régulateur de l’audiovisuel du pays, l'Institut fédéral des télécommunications, demande maintenant aux fabricants de smartphones d'activer les puces de réception de radio FM intégrées dans leurs téléphones.

« Cela fait du Mexique le premier pays au monde à contraindre les fabricants de smartphones à activer la radio FM de leurs téléphones », a déclaré Paul Brenner, président de NextRadio.

L'application NextRadio s'interface avec le téléphone pour permettre aux auditeurs d'entendre la radio FM sur leurs smartphones via les diffusions RF traditionnelles plutôt que via le streaming en utilisant des services mobiles coûteux.

« Dans les situations d'urgence, les Mexicains pourront obtenir des informations de sécurité publique via la FM sur leurs téléphones, même si leur service cellulaire est en panne », a-t-il déclaré.

La bonne nouvelle c’est « qu’avec le Mexique en tête, le reste de l'Amérique latine suivra », a déclaré Brenner. « Cela signifie qu'environ 400 millions d'abonnés seront finalement en mesure d’écouter directement la FM sur leurs smartphones, plutôt que d'avoir à streamer l'audio via leurs fournisseurs de services. On ne sait pas encore si cette règle s'appliquera aux téléphones Apple en raison de leur conception, mais elle s'applique indubitablement aux Androids ».

LES AVANTAGES

La mauvaise nouvelle, cependant, « c’est qu’il n’est pas certain que le reste du monde suive cet exemple, au moins pas dans un avenir prévisible », a déclaré Brenner. « Ceci parce que trop de forces se dressent contre l'activation de la puce FM sur les smartphones — en particulier les opérateurs ayant tout intérêt à ce que les consommateurs payent pour streamer l'audio plutôt que de pouvoir écouter gratuitement — et trop de régulateurs ne voudront pas s’engager ».

Les États-Unis sont un endroit où les régulateurs sont favorables à l’activation des puces FM, mais ne sont pas disposés à faire quoi que ce soit à ce sujet. « Je continuerai à parler des avantages de l'activation des puces FM », a déclaré Ajit Pai, président de FCC, s’exprimant le 16 février 2017 devant l'American Broadcasters Association d’Amérique du Nord.

« Ceci dit, étant adepte des marchés libres et des règles légales ... je crois qu'il est préférable de laisser le marché traiter cette question ». Brenner a ajouté, « l'Europe non plus n'est pas intéressée par l’activation des puces FM. En tout cas, les régulateurs préféreraient voir des chips DAB dans les smartphones. Et bien qu'il y ait un intérêt au Japon et en Corée du Sud pour l'activation des puces FM, il n'y a pas un tel enthousiasme en Chine ».

Pourtant, Brenner nourrit l'espoir que les puces FM puissent finalement être activées à l’échelle mondiale. « La situation ressemble à ce qui s'est passé avec la Wi-Fi », a-t-il déclaré. « Au début, la plupart des opérateurs n’activaient pas la Wi-Fi sur leurs smartphones, car ils voulaient que les abonnés consomment des services de téléphonie mobile. Mais une fois qu'un opérateur a activé la Wi-Fi, les autres ont suivi — et maintenant, tous les principaux smartphones offrent la connectivité Wi-Fi comme fonctionnalité standard ».

 

 

 

 



Receive regular news and technology updates. Sign up for our free newsletter here.

Share This Post