La mutation de Radio Mont Blanc en média global

Une stratégie de développement s’appuyant sur les atouts de la région

Par Emmanuelle Pautler

THYEZ, France Radio Mont Blanc (RMB), station de Haute-Savoie au nom emblématique, fait depuis 2016 partie d’un nouveau groupe multimédia baptisé « Mont Blanc Médias ». Située dans un bassin de population bénéficiant de l’attrait touristique international pour la chaîne du Mont Blanc et du dynamisme économique de la vallée de l’Arve avec ses usines de décolletage, Radio Mont Blanc a trois antennes : RMB, qui émet en Haute-Savoie et Savoie, C’Radio, émettant sur Cluses et bientôt sur Chamonix, et Nostalgie Mont Blanc.

Rachetée récemment par Yves Bontaz, fondateur d’un groupe équipementier automobile, Bontaz Centre, Radio Mont Blanc, installée dans de nouveaux locaux à Thyez, est en pleine mutation depuis septembre sous l’impulsion de son Directeur général Fabien Baunay. L’ambition de Mont Blanc Médias est de promouvoir l’attractivité des Savoies. RMB a accéléré la numérisation de ses activités audio et vidéo avec la technologie Wheatstone, intégrée par la société stéphanoise SAVE Diffusion, et mis en place un système de radio visuelle.

Radio Mont Blanc, radio leader

Au départ le groupe Radio Mont Blanc se composait de trois antennes radio, avec une dizaine de fréquences et une régie publicitaire. Ensuite, le choix a été fait de créer un groupe média multiplateformes, radio et télévision, avec l’emménagement dans de nouveaux locaux il y a un an. « Nous avons alors revu tout le parc informatique et technique, avec la société SAVE Diffusion, notre partenaire et intégrateur depuis de nombreuses années », déclare Emmanuel Briot, Directeur technique de Mont Blanc Médias, assisté d’une petite équipe de trois personnes, et depuis 18 ans chez Mont Blanc, après avoir exercé antérieurement divers métiers dans le secteur de la radio.

Fabien Baunay, Directeur général de Mont Blanc Médias. Les trois antennes rad

« Radio Mont Blanc est la radio leader sur son bassin de population, avec une notoriété internationale, car le Mont Blanc et Chamonix parlent à tout le monde », explique Emmanuel Briot.

« C’Radio est une radio avec une programmation spécifique orientée vers l’économie savoyarde et dont le concept est en train d’évoluer ». « Radio Mont Blanc est une radio musicale adulte, contemporaine, une radio locale au sens noble du terme, radio de proximité avec beaucoup d’actualité et de sport, et de l’interactivité », précise Emmanuel Briot. La station organise beaucoup de jeux d’antenne, relayés sur sa page Facebook.

La couverture de Radio Mont Blanc s’étend sur une partie de la Haute-Savoie — de Bonneville à la vallée de Chamonix, Megève, Saint-Gervais — une partie de la Savoie, dans la zone d’Albertville, avec une forte audience à l’international : « Au retour de leurs vacances dans la région les gens veulent nous écouter, et la fréquentation Internet reflète cette tendance », ajoute Emmanuel Briot.

Mont Blanc Médias, structure de production

Après le rachat de Radio Mont Blanc et de l’agence de marketing Sport Premium, le groupe Bontaz a confié en 2016 à Fabien Baunay — ancien Directeur général de M6 Thématique, entre autres — une mission préalable de conseil stratégique pour préparer la création d’une chaîne de télévision « MB Live tv » à vocation nationale accessible par le satellite. La chaîne a été lancée en septembre, sur les satellites Canalsat et Astra et est diffusée largement sur Internet (Box des opérateurs, Dailymotion, etc.).

« Nous avons créé une structure de production de contenu unique pour l’ensemble des supports, avec une rédaction commune et une plateforme numérique maison », déclare Fabien Baunay, directeur général du pôle depuis janvier 2017.

Studio de Radio Mont Blanc avec, de gauche à droite, Jessica Levy, animatrice, Audrey Bourdier, journaliste, et Sébastien Voinot, rédacteur en chef.

Les contenus portent sur ce qui a trait à l’art de vivre (notamment les sports « outdoor » dans cette région de montagne), et aux activités économiques. Ils sont personnalisés en fonction des supports et sont accessibles en replay sur la plateforme digitale.

« Notre objectif éditorial est d’avoir une offre et des sujets qui puissent être vus par des populations européennes », précise Fabien Baunay.

L’autre activité de Mont Blanc Médias consiste à « accompagner les annonceurs en travaillant avec eux comme producteur de contenus, avec un positionnement à l’international, notamment sur le marché anglo-saxon avec les équipementiers sportifs et les acteurs du tourisme », ajoute-t-il.

Les revenus du groupe proviennent de trois sources : les annonceurs, l’activité de conseil auprès des marques et l’organisation d’événements comme le festival pop-rock Musilac Mont Blanc qui aura lieu en avril prochain à Chamonix.

Mont Blanc Médias a la capacité de capter en audio et vidéo les événements musicaux qu’elle organise, afin de les diffuser à la radio.

Le groupe s’occupe déjà de la programmation musicale de la Maison des Artistes à Chamonix gérée par André Manoukian, avec une personne dédiée à l’événementiel musical.

Aujourd’hui le groupe a un effectif de 50 personnes, alors qu’il y a un an les radios ne comptaient qu’une quinzaine de personnes, en outre il est prévu d’embaucher de nouveaux animateurs.

Pour mettre en place les nouveaux programmes de radio et de télévision, Fabien Baunay est épaulé par Jacques Legros, vice-président en charge des contenus, animateur de radio et de télévision qui a travaillé sur les lancements des chaînes France Info et LCI.

Emmanuel Briot, Directeur technique, dans le studio provisoire de Radio Mont Blanc. Devant une console LX 24 Wheatstone, un micro Shure M7 et son pied de micro Mika, une régie Tricaster 410-MS et sa surface de contrôle Mini CS et le logiciel de diffusion WinMedia 2.15.
Crédit photos : Radio Mont Blanc

Innovation IP et radio filmée

Radio Mont Blanc est désormais filmée en simultané, avec le contenu accessible sur Dailymotion, notamment les émissions phares, tranches horaires des 6-9h et 16-19h, de même que les émissions live le vendredi soir. « L’objectif n’est pas de faire de la télévision avec de la radio mais de donner aux fidèles auditeurs la possibilité de voir leurs animateurs préférés », déclare Fabien Baunay. « Nous allons renforcer le contenu éditorial dans les matinales, avec la volonté d’être une référence sur la zone de Radio Mont Blanc ».

« Le déménagement de nos radios était l’occasion pour nous de passer en AoIP. Nous avons confié cette mission à l’équipe de SAVE Diffusion via notre interlocuteur privilégié Fabien Souchon. Nous avons fait le choix de la solution Wheatstone », précise Emmanuel Briot.

Six personnes de chez SAVE Diffusion ont passé plus de trois mois sur place, d’avril à mai, pour l’intégration du matériel, et du mobilier pour les différents open space et studios (fourni aussi par SAVE Diffusion).

La grande innovation de cette installation est l’interchangeabilité des 3 studios de direct des 3 stations : « Avec la technologie Wheatstone (2 consoles LX 24 pour Radio Mont Blanc et C’Radio et 1 console L 12 pour Nostalgie Mont Blanc), et le cœur de réseau Wheatstone, on peut à tout moment décider de basculer le programme d’un studio à l’autre », poursuit-il.

Les 3 cabines de mixage audio et vidéo et les 3 cabines de speak (équipées de petites consoles numériques simples d’utilisation, Sideboard Wheatstone 4 faders) sont également mutualisées et peuvent servir toutes les stations.

La technologie Wheatstone M4 assure également le traitement de son des micros (10 micros SM7 Shure, 4 pour Radio Mont Blanc et C’Radio et 2 pour Nostalgie Mont Blanc).

« Pour la radio filmée nous avons adopté la solution synchro FM de WinMedia pilotée par Tricaster, à la fois souple et très poussée, et facile à gérer pour les équipes », déclare Emmanuel Briot. Les studios sont couverts par 3 caméras Panasonic.

Parmi les serveurs de backup, le plus important est le serveur HP WinMedia. Des systèmes de backup ont été mis en place, avec les sauvegardes stockées dans un autre bâtiment pour des raisons de sécurité.

D’autres outils appréciés chez Radio Mont Blanc sont les codecs Tieline : « Nous étions habitués à la solution de reportage à distance Report-IT couplée à un Bridge-IT. Aujourd’hui nous utilisons le dernier né ViA, très pratique pour la réalisation d’émissions complètes en direct à distance, car on peut y ajouter directement un système de sonorisation. Nous utilisons aussi les codecs Tieline Genie en studio et Bridge IT pour le transport du signal audio vers nos émetteurs », ajoute Emmanuel Briot.

Avec Radio Mont Blanc et Mont Blanc Médias, les deux Savoies sont particulièrement bien servies, avec un système multiplateformes nouvelle génération utilisant des technologies de pointe, et avec un fort ancrage régional à l’image de son logo, symbole d’un Mont qui fait rêver !



Receive regular news and technology updates. Sign up for our free newsletter here.

Share This Post