Le WorldDAB met en avant les progrès réalisés

La session du WorldDAB à l’IBC a examiné la progression du marché et le processus DSO en Norvège
XXX

AMSTERDAM — Avec plus de 50 millions de récepteurs DAB vendus dans le monde entier, le standard de radio numérique DAB/DAB+ est maintenant établi dans plusieurs pays, dont la Norvège, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, l'Allemagne, la Suisse, la Slovénie et l'Italie, et se développe en Pologne, en Belgique et en France.

Dans les marchés avancés, un récepteur DAB+ est fourni en standard dans 98 % des voitures neuves en Norvège, 88 % au Royaume-Uni et 66 % en Suisse.

Au cours de la session, Patrick Hannon, président du WorldDAB, a souligné les chiffres ci-dessus dans son discours d'ouverture, tout en reconfirmant sa demande aux autorités de l'Union européenne d'arrêter la vente en Europe de récepteurs radio uniquement analogiques.

Graham Dixon, responsable de la radio à l'Union européenne de radiodiffusion, a insisté sur l'importance d'un système de distribution de radio universel et autonome capable de fournir des informations, même en cas de catastrophes.

Il a souligné qu'au fil des ans, la radiodiffusion terrestre a prouvé sa résilience en période d'adversité, étant souvent le seul média capable d’apporter aux personnes touchées des informations vitales et des points actualisés de la situation.

La nécessité d'unir les efforts des radiodiffuseurs de services publics et commerciaux pour déployer avec succès la radio numérique a été mise en avant lors d’une communication conjointe de Jon Branas, directeur adjoint du radiodiffuseur norvégien public NRK Radio et de Kenneth Andersen, directeur de la radio de la principale station privée nationale P4 Radio.

Dans leur présentation, Branas et Andersen ont confirmé la manière dont les radiodiffuseurs commerciaux et publics du pays ont contribué à la planification et au développement du processus d’extinction de la FM avec l'objectif commun de déployer une couverture adéquate, en élargissant l’offre publique de chaînes de radio en accès libre et de faire des campagnes de communication étendues pour le bénéfice des auditeurs sur tous les médias disponibles.

« Nous avons pu profiter de la large audience des chaînes de la télévision NRK », a déclaré Andersen. « Elles ont diffusé un certain nombre de publicités de promotion de l'offre de la radio numérique, et pas seulement de leurs propres chaînes de radio. Pour la toute première fois, nous avons vu des messages sur NRK promouvant l'écoute des stations commerciales ».

Les acteurs de la radio en Norvège ont convenu que, dans le cadre du processus, NRK éteindrait ses chaînes FM quelques mois avant les diffuseurs commerciaux. L'idée était que l'indisponibilité soudaine des chaînes très populaires de NRK pousserait les consommateurs en retard à acquérir les récepteurs DAB qui leur manquaient encore.

De cette façon, les radiodiffuseurs commerciaux faisant la transition deux mois plus tard devraient pouvoir s'appuyer sur presque la même audience potentielle que celle qu’ils pourraient avoir avec la FM.

Le 20 septembre, NRK a éteint ses émetteurs FM dans la région d'Oslo, ce qui signifie que 96 % de la population ne pourra recevoir les chaînes de NRK que via le DAB.

Même si la consommation de radio en Norvège diminue depuis plusieurs années, les données d'audience agrégées montrent que le processus de transition, qui aurait pu pousser le public à aller vers d'autres plateformes, n’a pas eu cet effet, ce qui atteste de l’efficacité du déploiement de la radio numérique en Norvège.

 

 

 

 

 

 

 

 



Receive regular news and technology updates. Sign up for our free newsletter here.

Share This Post