Le son WLNG est plus vivant que nature

Les processeurs Wheatstone gèrent les vieux succès d’autrefois pour la station emblématique
Author:
Publish date:
Social count:
0

Par Brian Bannon

Ingénieur / Directeur d’antenne de WLNG (FM)

Image placeholder title

SAG HARBOR, New York — WLNG (FM) est en effet une station unique. Située à l'extrémité Est de Long Island, la station sert la communauté d’Hamptons depuis 1963 avec des nouvelles, des informations locales et de la musique. Au départ sur 1600 AM, WLNG est passée en FM sur 92,1 MHz en 1969 et en 1998 est devenue une station FM uniquement.

Tout au long de son histoire, WLNG entretient un lien spécial avec sa communauté. Ceci repose en grande partie sur sa consistance. Les informations, les émissions anciennes et d'autres annonces communautaires sont les sujets importants chaque jour sur la station. Cette cohérence est non seulement présente dans le contenu d’antenne, elle est vitale dans les coulisses au sein du département technique.

L'une des caractéristiques de la station est le « son WLNG ». Conçu dans les années 1970 par l'ex-président Paul Sidney, le son a toujours été punchy et « plus vivant que nature » à la fois sur l'AM et la FM. Cela incluait la réverbération et la sélection soignée des éléments de traitement pour modéliser le son. La technologie progressait, et le son également. Mais on a pris soin de garder la réverbération et de garder le son plus vivant que nature. Vous saviez que c’était WLNG lorsque vous écoutiez.

L'une des cartes de visite de Paul était son désir de garder la station en mono, et la station a continué ainsi, en passant au nouveau millénaire. Mais alors que les temps changeaient, nous savions qu’il nous faudrait aussi évoluer, et rien sur le plan technique ne pouvait nous empêcher de passer à la stéréo. Eh bien, peut-être fallait-il trouver le bon processeur audio.

Nous avons examiné un certain nombre d'options de traitement sur le marché et avons décidé de nous tourner vers Wheatstone et Mike Erickson. Mike était de Long Island (et un ancien employé de WLNG dans les années 1990), il avait passé plus de 10 ans à CBS Radio créant le son d’une partie de leurs stations FM de New York City, y compris une autre station légendaire, WCBS (FM). Mike a suggéré, à l'époque, le processeur Wheatstone FM-4. Nous en avons écouté un et l’avons acheté.

Tout allait bien jusqu'à ce que l'ouragan Sandy mette à l’épreuve nos installations. WLNG a surmonté la tempête, mais sur un autre plan nous avons commencé à chercher des moyens pour avoir des systèmes redondants et améliorer notre fiabilité lors des grandes tempêtes — après tout, WLNG est l’endroit vers lequel se tourner pour donnant aux gens des informations lors d'une tempête. On nous appelait avant la compagnie d'électricité !

Nous voulions un autre FM-4 afin d’avoir un processeur de secours. Nous nous sommes de nouveau tournés vers Mike. Heureusement, le FM-4 était arrêté. Je dis heureusement non pas parce que le processeur était mauvais, mais parce que Wheatstone avait maintenant une option encore meilleure.
WLNG a acheté un des premiers processeurs audio FM-55 après l’avoir vu et entendu au NAB Show en 2014. Nous avons été immédiatement impressionnés par l’amélioration de la consistance du produit à la fois sur le plan de la modulation et de la balance tonale entre les coupures. Comme nous l’avons indiqué, la journée de radiodiffusion de WLNG se compose de beaucoup de segments parlés entremêlés avec de la musique qui couvre cinq décennies de pop. Avoir un processeur capable de traiter tout cela en utilisant un preset était quelque chose à entendre. Le FM-4 a fait un bon travail, mais nous avions eu quelques compromis à l'époque. L'une des rares choses au sujet du FM-4 était la latence. Nos animateurs écoutent le retour antenne et le FM-4 avait environ 9 ms de latence. Le FM-55 diminue ce nombre pratiquement de moitié. La latence est de seulement 5 ms, suffisamment rapide, même pour les présentateurs les plus perspicaces.

La configuration a aussi été plus facile que sur le FM-4. Un écran OLED à l’avant nous a permis d’aligner les niveaux d'entrée ainsi que les niveaux de sortie composite et d'injection pilote (les processeurs sont situés au studio avec un STL composite). Bien que les réglages via la face avant du FM-55 soient souples, avec l'interface graphique GUI la magie opère.
Nous avons pu composer rapidement notre son et enregistrer les réglages. Nous n’avons réellement pas touché l’appareil depuis.

Ce qui est le plus intéressant c’est le caractère unique du son que vous pouvez obtenir avec le FM-55. Nous pourrions avoir le même son que les autres stations de notre marché si nous voulions, et si jamais nous avions besoin de le faire, il suffirait seulement de quelques réglages supplémentaires. Mais le FM-55 peut également se démarquer des autres processeurs du marché et obtenir un son unique, celui qui va à la perfection à WLNG et attire les auditeurs et les clients depuis 53 ans. De la cohérence et de la flexibilité pour évoluer et nous ne voudrions pas qu'il en soit autrement.

Pour plus d'informations, contactez Jay Tyler chez Wheatstone aux États-Unis : + 1-252-638-7000, ou rendez-vous sur : www.wheatstone.com. En France, contactez Paul Guibouret chez SAVE Diffusion : + 33 4 77 79 46 79, ou rendez-vous sur : www.savediffusion.fr.



Related