Énergie solaire pour Mayardit FM au Soudan du Sud

Après avoir lutté pour obtenir une source d'énergie fiable pour ses transmissions, la station est passée à l'énergie renouvelable
Author:
Publish date:

Par James Cridland

BRISBANE, Australie — À Turalei, au Soudan du Sud, plus de 150 000 personnes peuvent recevoir Mayardit 90.7 FM, une station de radio qui diffuse un contenu d’informations, de musique et de divertissement.

Image placeholder title

Issa Kassimu, ingénieur électricien chez Internews, installe les panneaux solaires pour Mayardit FM.
Crédit : Internews

Soutenue par Internews, la station de radio est un service d'accueil pour la communauté, dont beaucoup de membres ont peu ou pas d'éducation.

Cependant, Mayardit FM a lutté pour obtenir une source d’énergie fiable et cohérente pour ses transmissions. Le prix élevé du carburant pour alimenter le générateur contraignait la station à ne diffuser que pendant huit heures par jour. Souvent, lorsque le carburant devenait trop coûteux ou trop difficile à distribuer, la station devenait tout simplement silencieuse.

Une planification correcte

Image placeholder title

Issa Kassimu vérifie les batteries.
Crédit : Internews

Issa Kassimu, ingénieur électricien chez Internews, se rendait régulièrement à la station pour réparer ou entretenir le générateur. Il a découvert que le générateur, et ses batteries de secours, devaient être remplacés. Il a conseillé à la station de passer à un système d’énergie solaire.

Une combinaison de panneaux solaires et d’un réseau de batteries permet à une station de radio de capter l'énergie du soleil, plutôt que de dépendre de générateurs diesel ou d'un réseau électrique existant lorsqu’il y en a un. Les batteries sont rechargées par les panneaux solaires, et fournissent de l'énergie quand le soleil ne brille pas.

Kassimu m'a précisé par courriel que les stations ne devraient pas se précipiter vers l'énergie solaire. « Le système solaire doit être correctement conçu et dimensionné. Les stations devraient faire une étude de faisabilité et une analyse coûts-avantages afin qu'elles puissent aller vers un système correspondant à leur budget et à leur configuration ».

Kassimu a prévu un réseau de 84 panneaux solaires totalisant 21 kW, et un réseau de batteries de 78 kWh, après avoir étudié attentivement la consommation d'énergie des systèmes de la station.

Les panneaux et les batteries ont été transportés de la capitale sud-soudanaise de Juba, un processus qui a duré huit jours le long de routes cahoteuses. Kassimu a supervisé l'installation de l'équipement, y compris la construction d’une pièce supplémentaire pour héberger le matériel. Le 28 mars 2016, le système a été mis en marche.

Il y a un générateur de secours en cas de panne, cependant le système n'a eu aucun temps hors-antenne non planifié depuis l'installation. L’utilisation de l’énergie solaire représente une économie annuelle d’environ 92,8 % par rapport au coût de l’utilisation d'un générateur.

Temps d’antenne doublé

Image placeholder title

Les batteries solaires à Mayardit FM.
Crédit : Internews

Plus important encore, cela a montré que la station est maintenant en mesure de diffuser à partir de 6 heures jusqu'à 22 heures tous les jours — plus du double de son temps d'antenne antérieur. La stabilité et la fiabilité ont pour impact que les annonceurs et les sponsors sont plus attirés par la station.

Les coûts totaux d’installation de la station s’élevèrent à environ 178 000 US$, bien que la station ait bénéficié de dons de matériels, y compris les batteries, et de la réutilisation d’équipements anciens.

« Le coût initial de l'installation d'un système solaire est élevé, mais les coûts de fonctionnement annuels sont très faibles », a déclaré Kassimu. « Les stations peuvent faire des économies sur le long terme ».

Le système devrait être rentabilisé, en termes de coûts-avantages, en cinq ans, et c’est un succès financier pour la station. Mais les avantages dépassent le simple coût. La station ne fonctionne plus avec un générateur d’électricité, de sorte que les élèves de l'école voisine peuvent désormais suivre leurs cours dans le calme.

Solar est utilisé ailleurs. En Australie, le site BAI Communications à Muswellbrook, Nouvelle-Galles du Sud, expérimente des émetteurs de radio et de télédiffusion entièrement alimentés par l'énergie solaire. Un réseau de panneaux solaires de 39 kW est utilisé en parallèle avec un réseau de batteries de 215 kWh pour fournir une puissance constante pendant 24 heures.

La société exploite également une station de transmission sur le Mont Owen, en Tasmanie, qui est alimentée par un mélange d’énergie éolienne et solaire. Une turbine éolienne de 15 kW, un système solaire de 5 kW et un réseau de batteries de 5,8 kWh permet d’auto-produire 90 % de l’électricité, le reste provenant du réseau.

Réduction des coûts

Image placeholder title

Le bâtiment de Mayardit FM et les panneaux solaires.
Crédit : Internews

L’utilisation d'un mélange d'énergie éolienne et solaire n’est pas quelque chose d’inconnu. « Nous avons vendu avec succès trois sites [aliment és par énergie solaire et éolienne] en Papouasie-Nouvelle-Guinée et sommes actuellement en train d’en fournir d’autres. Ce sont des sites complets qui comportent des tours, des baraquements et tout l’équipement de réception et de transmission », a déclaré Luca Paltera, ingénieur broadcast à N-Com basée à Brisbane, dans le Queensland.

L'énergie renouvelable est également utilisée par d’autres stations de radio comme source additive d’électricité pour de nombreuses entreprises et particuliers, y compris Seymour FM à Seymour, Victoria, qui dispose d'un système de 5 kVa dans son studio, installé pour réduire le coût de sa facture d'électricité.

À Mayardit FM au Soudan du Sud, l’utilisation de l'énergie solaire est plus qu'une économie de coûts — cela permet à la station de diffuser de manière fiable, tout au long de la journée. Un livre blanc des enseignements tirés par la station et des conseils pour les autres stations, a maintenant été publié sur le site d’Internews.

James Cridland couvre l'industrie pour Radio World, depuis Brisbane, dans le Queensland.

Related