Premier salon africain pour les professionnels de la radio

Le salon se tiendra début septembre au Burkina Faso et sera une opportunité d’échanges pour les participants
Author:
Publish date:
Image placeholder title

RFI révèle dans un communiqué la création de la première édition du Salon africain de la radio (SAR).

Organisé du 7 au 9 septembre à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, son objectif est de permettre aux professionnels de la radio d'échanger sur leurs expériences et leurs problématiques communes.

Oumar Sidibé, initiateur et promoteur de ce salon, dirige une structure qui organise régulièrement des événements dans la sous-région : « J’ai remarqué qu'il y en avait très peu qui étaient consacrés à la radio. C'est un secteur abandonné des promoteurs, notamment privés, alors qu'il s'agit d'un média très dynamique et sollicité », a-t-il déclaré à RFI.

Lors de ce nouveau salon les professionnels de la radio (promoteurs, techniciens, équipementiers, etc.) pourront confronter leurs points de vue, notamment sur la manière d'améliorer la qualité de diffusion des radios, tant au niveau des contenus que techniquement.

Parmi les partenaires, plusieurs autorités de régulation de la sous-région (Bénin, Côte d'Ivoire, Sénégal, Togo) ont déjà manifesté leur souhait de participer à ce salon. Par ailleurs, des radios ont fait savoir, par l'intermédiaire de leurs organisations professionnelles (fédérations, associations communautaires, etc.), qu'elles souhaiteraient être présentes, de même que des équipementiers, des autorités et le bureau des droits d'auteur.

Au cours de ces trois journées, outre des stands, les participants auront à leur disposition des espaces de rencontre et pourront assister à des conférences animées par des managers et des journalistes. Enfin, un jury récompensera un média à l'initiative d'un projet innovant visant à développer sa radio.

Related

Image placeholder title

L'avenir de la radio dans les voitures

Le streaming audio fait peut-être fureur, mais ne comptez pas trop sur la disparition rapide de la radio analogique. En revanche, les perspectives ne sont pas bonnes pour les lecteurs de CD.