RVM 100 % Ardennes, 100 % Hits, station « maison » tout numérique

Avec ses supports IP la radio s’impose dans la région
Author:
Publish date:

Par Emmanuelle Pautler

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES — RVM 100 % Ardennes, 100 % Hits, station indépendante commerciale basée à Charleville-Mézières, dans le département des Ardennes, fait partie du GIE Les Indés Radios, mais avec son statut particulier de Scop (société coopérative de production dont les salariés sont les associés majoritaires), elle a tout naturellement une vocation « maison », animée par des équipes véritables artisans de la radio. Elle est ainsi devenue en quelques années la station la plus écoutée à Charleville-Mézières et sur le secteur de la Vallée de la Meuse. Numérisée depuis novembre 2016 par la société Eurocom-Broadcast, elle est numéro 1 du département des Ardennes pour ses programmes musicaux.

Image placeholder title

Première radio musicale du département

Créée en 1983 sous forme d’association, RVM est devenue une Scop en 2003, gérée et dirigée par Alexandre Mathieu qui en est également le responsable technique et intervient aussi lui-même à l’antenne : « Je suis arrivé comme bénévole en 1989, apprenant un premier métier en radio, et puis progressivement l’idée d’une transformation en statut de société s’est imposée », déclare Alexandre Mathieu.

La station se compose de deux sociétés, dont une SARL pour la régie publicitaire, et emploie au total une dizaine de salariés, dont sept personnes dédiées à la radio.

RVM cible les 25/49 ans du département des Ardennes, avec des programmes de proximité jeunes adultes. Radio généraliste, elle attache une place importante au divertissement, avec les Hits du Top 40, tous genres confondus : Dance, Pop-Rock, R&B, Souvenirs…

Image placeholder title

Studio principal de RVM.
Crédits photos : RVM

« Première radio musicale du département, loin devant ses principaux concurrents, RVM réunit près de 35 000 auditeurs quotidiens* et est devenue, depuis déjà quelques années, la radio la plus écoutée à Charleville-Mézières et dans la zone Vallée de la Meuse, devant toutes les autres radios », précise Alexandre Mathieu.

RVM dispose de 4 fréquences, diffusant ses programmes à Charleville-Mézières sur 88.6 FM, à Sedan sur 105.3 FM, à Monthermé sur 101.5 FM et à Revin sur 107.1 FM.

Elle est aussi diffusée sur Internet et a été pionnière dans la région pour les applications sur Smartphones — iPhone et Android — gérées via l’infrastructure des Indés Radios.

Cependant, il manque encore deux villes pour que RVM puisse couvrir l’intégralité du département : Givet et Rethel. « Nous revendiquons un statut de radio départementale », affirme Alexandre Mathieu, qui aimerait que le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) lui attribue d’autres fréquences. « Cela fait plus de 6 ans que nous avons trouvé des fréquences FM disponibles sur le Sud Ardennes et la pointe, et nous attendons toujours que le CSA les propose lors d’un appel à candidatures… C’est long, d’autant plus que beaucoup d’Ardennais réclament notre présence dans ces secteurs, où ils ne peuvent nous écouter pour le moment que sur Internet et sur nos applis… », ajoute-t-il.

La disponibilité des équipes

Image placeholder title

CDM de RVM, avec le bloc DHD en noir.
Crédits photos : RVM

La réussite de cette petite radio repose sur la disponibilité et la passion de ses équipes. RVM émet 24/24, avec des programmes musicaux la nuit. Les pôles importants de la grille sont le Morning de 6h00 à 9h00, suivi d’un fil musical avec les animateurs du direct, et la tranche de 16h00 à 19h00 axée sur les messages d’auditeurs, les inforoutes, actualités... Il y a 15 rendez-vous d’infos quotidiens.

RVM délocalise parfois l’antenne, profitant du passage de personnalités dans la région, « comme récemment les médiatiques frères Bogdanov, que nous avons interviewés pendant 10 minutes en ville depuis le cinéma Metropolis », déclare Alexandre Mathieu, qui précise que la station fait parfois des directs en studio, invitant des auditeurs à assister au Morning, notamment les gagnants de jeux concours à l’antenne. « Pour la fête des mères, une maman tirée au sort a gagné une journée de rêve, avec promenade en limousine pour faire des achats, et a participé en direct toute la journée à nos émissions ».

« Il nous arrive de recevoir des personnalités du département, notamment des artistes. Pour les élections, nous avons un dispositif allégé, car les réseaux sociaux prennent de la place, et nous renvoyons les gens sur Facebook. Le lendemain de résultats électoraux, dès le début du Morning, les journalistes sont en préfecture pour interviewer les candidats. Entre les deux tours des récentes élections législatives, une émission a été diffusée, avec des « capsules » réalisées en posant les mêmes questions à chaque candidat présent au second tour », ajoute Alexandre Mathieu.

Tout-IP avec DHD

Image placeholder title

Écran de contrôle du CDM avec le coeur DHD.
Crédits photos : RVM

RVM comporte deux studios, le studio principal et un studio de secours et d’enregistrement, ainsi qu’une petite cabine de production.

En novembre 2016, la station est passée au tout-IP, avec l’aide de la société Eurocom-Broadcast qui a mis en place un cœur DHD. « Nous avons un système de diffusion Open Radio pour la planification des morceaux musicaux, des publicités et des programmes, et le gros challenge était de faire dialoguer les systèmes Open Radio et la DHD », souligne Alexandre Marion. « L’équipe d’Eurocom, Gary Hartard et Paul Chevré, a réalisé sur place cette opération en deux jours et son expertise a été précieuse », déclare Alexandre Mathieu.

« Je n’ai pas souhaité changer les surfaces de contrôle des deux actuelles consoles analogiques Harris de nos deux studios, d’anciens modèles Airwave. Nous devions changer le parc informatique, nous avons renouvelé tous les postes qui gravitaient dans l’univers Open Radio, tous les PC. Gary Hartard m’a convaincu et nous avons migré en IP de façon progressive : le cœur, qui intègre tous les systèmes DHD, permet désormais de basculer les pubs, infos, jingles, d’une zone à l’autre, et de tout transporter en IP », précise-t-il.

Parmi les autres équipements, la station utilise des codecs APT, des traitements de son Omnia et des micros Shure SM7.

Image placeholder title

Le Morning de RVM avec Alex, Aline et Manon.
Crédits photos : RVM

RVM a pour l’instant 3 zones de diffusion, avec 3 flux de streams et 3 décrochages. L’objectif serait « de faire une zone principale Ardennes et une plateforme pour les décrochages de pubs sur 3 villes secondaires.

La publicité de RVM se décompose en quatre catégories : nationale et multi-villes commercialisée par TF1 Publicité, locale et régionale par la régie de la radio.

Le développement de la radio numérique est un enjeu important pour la station : « J’attends en effet avec impatience l’arrivée du DAB pour pallier à la rareté des fréquences FM », conclut Alexandre Mathieu.

RVM, portée par une équipe de passionnés, a réussi à conquérir les audiences d’un territoire et anticiper les options numériques, malgré le retard pour l’attribution de nouvelles fréquences qui la conforteraient en tête des radios musicales du département.

Informations : www.rvm.fr

*Audience cumulée en pénétration sur le département des Ardennes (Source Médiamétrie – Médialocales –septembre 2015 / juin 2016, sur les 13 ans et plus du lundi au vendredi de 5h à minuit).

Related