Champagne FM, une vitrine technologique dans la région

En Champagne une station commerciale dynamise la région
Author:
Publish date:
Social count:
0

Par Emmanuelle Pautler

Image placeholder title


Jérôme Delaveau, DG de Champagne FM.
Crédit Photos : Broadcast-associés REIMS, France Champagne FM, station locale du groupe La Voix du Nord, située dans le centre de Reims, insuffle une nouvelle vitalité sur le territoire champenois avec une technologie pionnière. Elle émet sur la région Champagne-Ardenne et déborde sur les régions voisines et la Belgique.

Station commerciale des Indés Radios, elle a reçu le 14 février 2013 le «Prix ON’R de la Radio Régionale 2012» du Salon de La Radio.

Champagne FM, de 1991 à 2013

Champagne FM (www.champagnefm.com), créée en 1991, après plusieurs changements de propriétaires et de concepts éditoriaux, appartient depuis 2013 à La Voix du Nord («Groupe Rossel La Voix»). Jacques Hardoin, PDG de La Voix du Nord, a embauché Jérôme Delaveau comme DG pour « faire progresser l’audience et le chiffre d’affaires, en adéquation avec la ligne cross-media du groupe ».

Avec une quinzaine de fréquences et une grille de programmes de style «services et variétés», la station est parmi les plus écoutées de son aire de diffusion. 

Elle compte aujourd’hui 21 salariés, dont un rédacteur en chef et quatre journalistes.

À son arrivée en mars 2012, Jérôme Delaveau a choisi de garder le personnel déjà en place, complétant l’équipe par cinq recrutements, dont celui du responsable d’antenne Michael Lévêque (ex coordinateur d’antenne à NRJ). 

La gestion du projet et la maintenance technique sont assurées par la société Broadcast-associés.

Une métamorphose

Image placeholder title


Partie du CDM de Champagne FM, sur 7 zones de décrochages.
Crédit Photos : Broadcast-associés « Face au vieillissement global de la radio, il s’agissait de passer de l’analogique au numérique et de tirer le meilleur parti de ses points forts », déclare Jérôme Delaveau, qui a repensé le déploiement éditorial de façon industrielle et commerciale.

Fort d’une longue expérience radio (RMC, M6, Radio Scoop, Hit Radio, Espace, puis La Voix du Nord), il a procédé à une refonte globale de l’image, des installations et de la grille d’antenne, métamorphosant le logo, l’habillage, le son et le design des studios. « Il a fallu réorganiser les locaux, créer un open space, revoir entièrement l’infrastructure des quatre studios, adapter les logiciels, notamment pour la programmation musicale, en passant à une solution utilisant G Selector et à Zenon-Media. Il était aussi important de rapprocher les systèmes de diffusion des différentes stations du Groupe, dont la dernière acquisition, Happy FM, qui profitera bientôt des mêmes solutions techniques que Champagne FM et Contact FM ». 

La station, qui n’a pas opté pour le podcast mais pour une diffusion live de quatre zones de son réseau régional (la Marne, l’Aube, les Ardennes et l’Aisne), réfléchit actuellement à son avenir digital qui sera son gros chantier en 2016. Les réseaux sociaux sont évidemment un gros enjeu. 

La station vit des recettes publicitaires qui génèrent 3 millions d’euros par an : diffusion de 12’ de spots par heure, dont 50 % de spots locaux vendus par zones pour tous types de marchés.

Un choix technique innovant

« Il a fallu quelques semaines pour faire tout basculer, nous avons fait appel au savoir-faire de la société Broadcast-associés, architecte média, qui nous a proposé les équipements adaptés à notre ligne », déclare Jérôme Delaveau.

« Nous avons dû configurer des passerelles pour interfacer les systèmes Zenon-Media, européen, et Wheatstone, américain », ajoute Fabrice Gauthier, DG de Broadcast-associés.

« Le choix des produits Audio IP du fabricant américain Wheatstone s’est imposé rapidement. En effet, la robustesse et l’avance technologique dont ils disposent permettent la réalisation d’architectures fiables, intelligentes et évolutives », précise Paul Guibouret, Directeur de SAVE Diffusion. Les trois studios de production ont été équipés de consoles L8 et L12 (dernières-nées dans la large gamme Wheatstone). Le studio On Air est équipé d’une console LX24 (haut de gamme), il peut accueillir six invités. L’infrastructure Wheatstone est totalement pilotable à distance.

Image placeholder title


L’un des studios de production de Champagne FM.
Crédit Photos : Broadcast-associés SAVE Diffusion a fourni l’ensemble des équipements Wheatstone à la société Broadcast-associés. Fidèle à sa stratégie de distribution de produits en France, SAVE Diffusion, via ses experts Audio IP, a réalisé un transfert de compétences aux techniciens de Broadcast-associés, et était présente lors de la mise en service.

SAVE Diffusion, étant également l’intégrateur des logiciels Zenon-Media en France, a activement participé à cette première intégration Zenon/Wheanet IP aux cotés des experts Zenon-Media.

À ce jour, Champagne FM est la vitrine en France de l’intégration de consoles Wheatstone IP en réseau, la plus grosse structure Wheatstone. « Quatre personnes ont été mobilisées de janvier à mars 2015, pour que la station soit opérationnelle en avril », confie Sylvain Cavet, Directeur technique de Broadcast-associés.

L’intégration progressive du CDM, avec le changement du câblage et l’installation des nouvelles baies avec les Blades IP Wheatstone, a été un travail méticuleux pour garantir un back up imparable.

Le CDM a profité de la dernière technologie des machines virtuelles pour la diffusion des décrochages audio et pour les serveurs de diffusion. Selon Didier Charuel, Directeur commercial de Zenon-Media, « Zenon-Media opte déjà depuis plusieurs mois pour cette technologie d’avenir, très écologique, pour les solutions d’automation des stations de radio ». Il précise : « le gain en amortissement et consommation électrique couvre très largement le coût du matériel, de plus la redondance des infrastructures est très largement améliorée. Cette technologie issue du Cloud computing tend à se démocratiser depuis que nous avons fait la preuve en diffusion 24/7 de sa fiabilité ».

Le mobilier a été conçu sur mesure pour une bonne ergonomie. Jérôme Delaveau a opté pour un habillage blanc et mauve des studios : câbles, bonnettes, logo, signal «On Air» à la porte des studios — chaque détail compte !

Proximité avec les auditeurs

Image placeholder title

« Nous ne cherchons pas à copier les radios nationales, notre cible est la tranche d’âge des 25/49 ans, avec un cœur de cible sur les 30-39 ans et une dominante féminine à 60 %. Nous sommes leader dans la région sur la plupart des villes : numéro 1 à Châlons, capitale de la région, nous arrivons à Reims juste derrière RTL et nous sommes en forte progression dans les Ardennes », déclare Jérôme Delaveau. 

La grille quotidienne 24h/24 se décompose entre le «Morning de Ruben et Manu» de 5h à 9h15, puis un flux musical original animé par Ludo, Manu, Adams et Greg, entrecoupé de flashs (infos locales, sport, loisirs pendant la journée, plus radio guidage dans la soirée pour les retours du travail en voiture). La nuit la programmation musicale est en continu.

La station a un système de bascule technique pour les décrochages locaux des stations du réseau, mais beaucoup de programmes sont communs à toutes les antennes. 

« Il n’y a plus d’invités en studio, ou exceptionnellement pour une grosse actualité régionale, la venue de la nouvelle Miss Champagne-Ardenne par exemple. Nous privilégions les émissions à l’extérieur pour créer l’événement dans la région ».

 « Les animateurs sont en étroite relation téléphonique avec les auditeurs : la radio est faite pour eux, notamment pour les jeux à l’antenne, ils contribuent aussi à la production du contenu », précise Jérôme Delaveau, qui définit son rôle au sein de Champagne FM comme celui d’un «community manager». 

La station organise aussi chaque année en avril un gigantesque concert «Carrefour de Stars» à l'intention de ses auditeurs. « C’est une locomotive, cet événement connaît un succès croissant : 9 000 spectateurs dans la plus grande salle de la région, à Epernay, avec une vingtaine d’artistes sur scène pendant quatre heures et plus de 10 000 appels pour la radio le jour du lancement ! C’est devenu un label pour Champagne FM ». 

Champagne FM, dans une logique commerciale et avec des outils technologiques pionniers en France, recrée un tissu régional et familial pour ses auditeurs.

Related

Image placeholder title

L'avenir de la radio dans les voitures

Le streaming audio fait peut-être fureur, mais ne comptez pas trop sur la disparition rapide de la radio analogique. En revanche, les perspectives ne sont pas bonnes pour les lecteurs de CD.