Quindo privilégie l’élément social - Radio World

Quindo privilégie l’élément social

La station de radio éducative utilise la radio pour aider les enfants vulnérables à se développer, à la fois professionnellement et personnellement
Author:
Publish date:
Social count:
0

Par Marc Maes

COURTRAI, Belgique Avec plus de 150 bénévoles, la station de radio Quindo basée à Courtrai est la seule webradio des Flandres reconnue par le gouvernement flamand comme radio communautaire et «laboratoire média». La station a récemment reçu la livraison d’un nouveau studio de diffusion mobile.

Image placeholder title

Tom Christiaens est le coordinateur de Quindo radio.
Crédit : QuindoDes fins éducatives

La station a été créée en mars 2012 par le département New Media Communications and Journalism de la Hogeschool West-Vlaanderen (Howest, Université de Flandre occidentale) comme un laboratoire média pour ses étudiants.

Selon Tom Christiaens, coordinateur de Quindo radio, Howest voulait lancer une plate-forme en ligne pour mettre en avant les résultats des études de ses élèves.

« Lorsque le radiodiffuseur public VRT Radio 2 West Flanders a déménagé dans de nouveaux locaux, laissant leurs studios de radio vides, nous avons décidé de mettre en place un studio «d’antenne» et un local technique dans ces studios. Les pièces, équipées de panneaux en bois, ont une très bonne acoustique — nous avons installé de nouveaux circuits d'alimentation, un système de câblage IT dans le studio d’antenne, et la deuxième pièce a été modifiée pour devenir une salle de travail pour des ateliers et des cours ».

Image placeholder title

Le studio d’antenne de Quindo est équipé de consoles Axia IQ, d’un système de playout Zenon 7.45 et de micros Neumann BCM 705.
Crédit : Gino Cocquyt Christiaens a dit qu'ils voulaient que les studios soient entièrement numériques : ils ont donc installé une Axia IQ avec expansion telco et une console centrale QOR32 avec Livewire AoIP. Le studio est également équipé d'un système de playout Zenon 7.45 pour la gestion de playlist, de quatre micros Neumann BCM 705 et de deux moniteurs Genelec 8040A.

« Le signal audio est acheminé par Livewire à un PC avec un logiciel Omnia A/XE, encodant le signal au format MP3. Quindo utilise un serveur Icecast sur le réseau Howest pour le streaming final du signal », a déclaré Christiaens.

Engagement social

Bien que l’origine de Quindo radio reste liée à l'école Howest, Christiaens souligne que « Quindo est non seulement une radio de campus », mais est spécifiquement conçue pour fonctionner à l'extérieur des murs de l'école. « L'ancien bâtiment de la radio VRT a été rebaptisé le «Muziekcentrum» (Centre de Musique) et accueille un certain nombre d'initiatives liées à la musique, comme la salle de concert «De Kreun», un orchestre de musique baroque et le Festival annuel des Flandres », a-t-il dit. « Nous sommes à proximité du secteur culturel local — être réunis dans un même bâtiment induit une grande collaboration ».

Image placeholder title

En avril, la reine Mathilde a rendu visite au studio de Quindo lors de la diffusion de «Radio Respect», animée par David Marinelli.
Crédit : Djanlissa Pringels Au moment de mettre sous presse, Quindo diffusait à partir d'un emplacement temporaire. La ville de Courtrai remet actuellement en état le Muziekcentrum. L'équipement de studio de la station a été transféré juste avant l'été et Christiaens espère revenir au Muziekcentrum entièrement rénové d'ici mi-2017.

En plus de la stratégie de Howest d’utiliser Quindo radio comme vitrine pour leurs cours créatifs, la ville de Courtrai voulait se positionner comme une ville de musique, à la fois pour la création et les concerts.

« Quindo radio est l'outil parfait : nous sélectionnons de jeunes artistes en répétition dans le sous-sol du bâtiment, ils donnent ensuite un concert dans la salle de concert «maison», qui est ensuite diffusé sur Quindo — une véritable évolution organique », dit-il.

Image placeholder title

David Marinelli et Thies Deryckere diffusent depuis le studio mobile de Quindo pour les fêtes annuelles de Pentecôte à Courtrai, en Belgique.
Crédit : Tom Christiaens La ville de Courtrai a accueilli le projet de Quindo radio, à condition que la station réponde à trois critères. Il s’agit d’abord que la station s’occupe des 16 à 30 ans, et que les auditeurs contribuent au contenu de la station, avec des reportages sur smartphone et un story telling numérique. En second lieu, la station doit rester une initiative éducative — une station de radio où les étudiants en journalisme ou en gestion de la communication travaillent côte à côte avec d'autres étudiants passionnés par la radio, la musique et les médias. « Le personnel est composé de jeunes de tous les milieux sociaux », a déclaré Christiaens.

La station doit également garantir l’«inclusion sociale» et met en place environ 75 ateliers ou masterclasses par an, ouverts à tous les jeunes.

« L'idée est d'offrir des possibilités à tous les types de jeunes locaux, quelle que soit leur origine, leur éducation, leur nationalité, leur religion ou leur orientation sexuelle », a poursuivi Christiaens. « Nous diffusons des émissions de la prison d'État de Bruges et travaillons avec les toxicomanes, les personnes handicapées, les enfants migrants et les enfants défavorisés. L'objectif est d’inclure les enfants vulnérables afin qu'ils puissent coopérer avec d'autres bénévoles sur des productions médiatiques. Par exemple, aujourd'hui, nous avons un patient en fauteuil roulant animant une émission d'art et un jeune homme autiste qui rassemble des playlists ».

Reconnaissance royale

Image placeholder title

Le studio mobile comporte une console Axia IQ, avec deux micros Shure SM7 sur bras Mika Yellowtec, et un récepteur sans fil Sennheiser.
Crédit : Tom Christiaens En Belgique en avril, la Reine Mathilde a rendu visite à Quindo et a décidé de soutenir la station avec un don annuel de 15 000 € par an pendant deux ans. « C’est exactement l'élément social et le fait de jeter des ponts entre des jeunes, rassemblés par leur passion pour la radio et un véritable intérêt pour les jeunes, qui a incité le fonds de la reine à nous soutenir », a déclaré Christiaens.

Aujourd'hui, Quindo est principalement financée par Howest, qui paie les coûts de l'infrastructure et le salaire de Christiaens comme coordonnateur à temps plein. La ville de Courtrai fournit les fonds pour un professeur de médias à temps partiel et un travailleur social à temps plein.

« Parce que nous sommes une radio éducative, nous ne faisons aucune sorte de publicité — nous sommes une organisation à but non lucratif et le commerce ne correspond pas à notre profil », a déclaré Christiaens.

Image placeholder title

Quindo radio diffuse depuis une barge sur la rivière Leie à Courtrai, en Belgique, lors des fêtes annuelles de Pentecôte à Courtrai en 2015.
Crédit : Sieglinde Iserbyt Depuis le début, Quindo a joui d'une popularité croissante, mais la station reste un webcaster pour un certain nombre de raisons, dit Christiaens. « Ce n’est pas notre but de rivaliser avec les stations ou les formats existants sur le spectre FM, et nous avons un profil complètement différent ».

Il a ajouté : « Nous bénéficions également d'un statut particulier, sans aucun bonus financier cependant. À côté de la radio publique et de la radio commerciale, l'organisme de réglementation flamande a introduit «la radio éducative», dénommée radio communautaire, et c'est notre label ».

Christiaens a ajouté que les raisons de ne pas demander une liscence FM sont également valables pour le DAB+. « En tant que laboratoire de médias, nous sommes toujours à l'affût des nouvelles technologies — s’il était possible d’amorcer une diffusion DAB+ à un coût raisonnable, nous pourrions envisager d'ajouter un canal DAB+. Mais déjà aujourd'hui, avec notre programme de streaming en ligne, nous avons une facture considérable pour payer les droits d'auteur ».

Studio mobile

Image placeholder title

Les étudiants en journalisme Regisha Carton, Thies Deryckere et Thibault Devoldere préparent leur émission pendant une conférence à Howest University College.
Crédit : Tom Christiaens En mars, Quindo a présenté son nouveau studio de radio mobile. La station de radio au format de poche a été parrainée par le cercle «Liederik» du Lion’s Club dans le cadre de sa mission pour soutenir des projets sociaux.

« Dans le passé, quand nous faisions des émissions sur des lieux, nous devions transporter des boîtes et des flightcases, ce qui n’était pas vraiment pratique », a déclaré Christiaens. « Nous avions construit une seul flightcase en fonction de nos besoins relativement élevés. Nous avions besoin d'entrées micro suffisantes et d’une configuration de studio comparable à ce que nous avons dans notre studio de diffusion ».

Le studio de radio mobile de Quindo est équipé d'une console Axia IQ, d’un système de playout Zenon-Média 7.45, de deux micros Shure SM7 avec des bras Mika Yellowtec, de deux entrées micro invités supplémentaires, de deux moniteurs studio actifs Monkey Banana Gibbon 5, de deux haut-parleurs PA actifs Yamaha DXR10 et de quatre écouteurs pro Beyerdynamic DT770.

« Le concept du studio mobile est une convivialité maximale combinée avec un équipement de diffusion de haute qualité », a expliqué Bas Boone, architecte indépendant de solutions médias, qui a conçu et construit le kit mobile de diffusion.

Image placeholder title

« Le studio mobile s’installe en moins de cinq minutes, il suffit de brancher [le câble d'alimentation] et de diffuser. Livewire permet le transport sans carte son de l'audio linéaire entre le playout et la console. L'ensemble du câblage est réalisé en Cat-5. C'est l'un des points forts de Livewire : pas besoin de câbles audio standards ».

Le studio mobile a déjà été utilisé dans la prison fédérale de Bruges et lors de nombreux ateliers, festivals et événements, la plupart du temps en mettant l'accent sur l'engagement social de la station.

« Personnellement, je pense que nous parvenons à aider les jeunes à grandir, à la fois professionnellement et personnellement, en utilisant la radio comme média clé », a conclu Christiaens. « Le fait que nos bénévoles aient amélioré leurs compétences médias et sociales ou aient obtenu un emploi grâce à leur travail pour Quindo est notre plus grande récompense ».

Marc Maes couvre l'industrie pour Radio World depuis Anvers, en Belgique.

Related