DAB+ : la RTBF, acteur majeur - Radio World

DAB+ : la RTBF, acteur majeur

La Belgique accélère la transition vers la RNT
Author:
Publish date:

Après de longues négociations, le gouvernement wallon a adopté en mai le plan de développement de la radio numérique terrestre (RNT) en Belgique francophone.

Pour permettre de lancer la radio numérique terrestre à grande échelle, le ministre des Médias et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, a débloqué les fonds nécessaires.

Selon, Jean-François Lauwens, journaliste à la RTBF, le radiodiffuseur public sera « la plaque tournante du développement du DAB+ ».

Suivant la dynamique de plusieurs autres pays européens, la Belgique a décidé d’accélérer le mouvement vers le développement de la radio numérique terrestre, adoptant la norme DAB+, afin d’obtenir une qualité d’écoute supérieure et une offre plus confortable en mobilité (notamment en voiture). Le pays chef de file dans cette transition est la Norvège, qui cessera définitivement d’émettre en FM dès le début 2017.

L’enjeu de cet accord, avec un investissement financier de 5,4 millions par les pouvoirs publics francophones et de 7 millions à la charge de la RTBF, est le coup d’envoi de la phase de transition vers le DAB+, avec comme autre avantage la possibilité d’associer l’image au son sur les récepteurs.

Alors qu’en Flandre, c’est une société privée qui sera opérateur technologique pour l’ensemble du marché, du côté francophone ce rôle sera assuré par la RTBF, y compris pour les grands groupes privés, comme RTL Belgium et NRJ/Nostalgie.
Toutes les radios de la RTBF sont déjà diffusées en test, et un lancement grand public est escompté pour la fin 2017.

Sur le DAB+, la RTBF disposera de neuf canaux au lieu de ses cinq radios actuelles. Trois nouvelles radios seront créées. La première, connue sous le nom de code « Media Z », s’adressera aux jeunes de toutes origines.

Related

Image placeholder title

L'avenir de la radio dans les voitures

Le streaming audio fait peut-être fureur, mais ne comptez pas trop sur la disparition rapide de la radio analogique. En revanche, les perspectives ne sont pas bonnes pour les lecteurs de CD.